Azkena Rock Festival – Vitoria-Gasteiz, le 14/06/2012

Après avoir rejoint Olivier64 à Bayonne, nous prenons la route en direction de Vitoria Gasteiz. Nous arrivons dans la capitale de la Communauté autonome basque, traversons la ville et trouvons une place pas loin de l’entrée du fest ( moins de 500m). C’est un régal de circuler dans cette ville si calme. Un calme qui va être quelque peu malmené durant les trois jours du Azkena Rock Festival (ARF pour les intimes)….
Nous entrons sur le site et découvrons que cette année, il y a une seconde scène en pleine air, celle sous chapiteau ne sera utilisée que pour les autres jours…
Le temps d’acheter la monnaie locale (des pièces ou des billets flanqués de logos des groupes à l’affiche du fest). Je vous en aurez bien scanné un mais nous avons tout bu 🙂 .
Nous visitons rapidement les stands de merchandising et prenons notre première bière qui nous fera un grand bien vu qu’il fait relativement chaud (vent du sud) mais ce n’est pas non plus la canicule.
Le premier groupe Si Cranstoun commence son show à 18h30 pétante… C’est de la soul teinté de rock, le tout très 60s. C’est sympa mais pas trop ma tasse de bière. Toujours est il que le groupe reçoit un accueil chaleureux, ce qui est assez surprenant vu que le public est constitué de nombreux metalleux (c’est vrai qu’on est pas au SDF )… Il me semble que c’est la première fois qu’il y a autant de groupes appartenant à la scène metal sur l’affiche du ARF.
Il est 19h30 lorsque le BÖC monte sur scène et entame son show par « The Red &The Black »  lourd de chez lourd. En effet la basse et la grosse caisse écrasent tout. On se demande même pourquoi il y a trois guitares tellement elles sont étouffées. Mais dès le deuxième titre, le problème est réglé, le son s’équilibre même si l’on aurait préféré un son plus mordant… Le groupe enchaîne avec « Golden Age Of Leather » bien exécuté mais franchement ce n’est pas mon titre préféré. Puis c’est au tour du hit « Burnin’ For You » qui remporte un franc succès suivi de « Cities on Flame With Rock and Roll » qui enflamme le site de l’ARF. Mais l’instant magique du concert reste sans conteste la superbe version de « Then Came The Last Days Of May » qui dépasse allègrement les 10 minutes. Quels solos de guitares !!! Richie Castellano et Buck Dharma s’en donnent à cœur joie. Fabuleux. Suit « Godzilla », un classique parmi les classiques. La fin approche et Buck Dharma entame son solo de guitare (pas vraiment convaincant) avant d’attaquer  » The Reaper ». Marrant de voir le public sauter comme si c’était « Seek And Destroy » des Mets… Bref nous sommes aux anges, rien que ça 🙂  … Le groupe finit son concert avec cinq minutes d’avance, ce qui est dommage, ils auraient pu rajouter un titre voir même deux si les pauses entre les chansons étaient un poil plus courtes… Bref les 55 minutes sont passées trop vites…
 
 
Setlist Blue Öyster Cult :
The Red & The Black
Golden Age of Leather
Burnin’ For You
Cities on Flame With Rock and Roll
Then Came The Last Days Of May (Extended)
Godzilla
Guitar Solo
(Don’t Fear) The Reaper
 
Étant placés idéalement, nous décidons de ne pas bouger même pour aller boire… Vu la foule qui s’amasse, il est clair que le public est là pour Twisted Sister. Que dire de ce concert à part qu’il fut énorme ???? Dee Snider fait parti des grands frontman du rock et l’a encore prouvé ce soir. Quelques mots en espagnol, quelques vannes et le tour est joué, le public lui mangerait dans la main… Jay Jay French montre fièrement son nouveau t-shirt « Euskal Herria »… et c’est parti pour 1H10 de rock ‘n’ roll endiablé. C’était mon quatrième concert des Twisted et ma quatrième claque aussi 🙂 … Les fans sont à fond du début jusqu’à la fin du concert, seul « The Price  » donne un peu de répit… A noter qu’après « We’re Not Gonna Take It », on a droit à la reprise du même titre mais version espagnole « Huevos con aceite »(je vous laisse traduire 🙂 )… Délire complet… Sinon pas grand chose à dire à part que Twisted Sister en live ça déchire grave 🙂 .
 
 
Setlist Twisted Sister :
What You Don’t Know (Sure Can Hurt You)
The Kids are Back
Stay Hungry
Wake Up (The Sleeping Giant)
You Can’t Stop Rock ‘n’ Roll
Sin After Sin
We’re Not Gonna Take It (Repeated singing « Huevos con aceite »)
The Price
Burn in Hell
I Wanna Rock
Encore:
Come Out and Play
S.M.F
 
A la fin du concert, nous perdons pas une minute et allons boire… fait soif. Nous prenons direct un katxi chacun (1 litre de bière). Et nous dirigeons vers la seconde scène où se produit Graveyard. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un groupe suédois qui pratique un hard rock très bluesy et sentant très très fort les années 70 et tout ce qui va avec… Vraiment excellent. Ce fut une des deux découvertes de la soirée. Du coup on zappe pas mal le concert des Status Quo… Énormément de monde font comme nous… Après cela nous allons assister à la fin du concert des Quo.

 

Nous assisterons aussi à une petite partie du concert des Steel Panther, C’est très pro, cela se veut être une parodie des groupes des années 80 mais cela reste du glam, Cela me fait penser à du Poison… Je n’aime pas trop…
Après avoir ingurgité un casse croûte nous nous retrouvons dans les premiers rangs pour assister au concert des Pentagram. Et comment dire… Je ne connaissais le groupe que de nom et j’avais déjà vu la tête de son chanteur complètement allumé Bobby Liebling. C’est bon, le groupe, le chanteur et son dentier sont bien là, il n’y a pas de problème 🙂 . Par contre le Bobby, qu’est ce qu’il fait peur:lol :. A plus de 58 ans, il paraît en faire 90… il faut dire que Bobby, c’est plus de quarante ans d’excès en tout genre…
Bref, le groupe joue ce soir et dispose d’un jolie jeu de lumière et surtout d’un excellent son, peut être le meilleur de tous les concerts auxquels on à assisté. Ce fut ma seconde découverte de la soirée. Si vous aimez Black Sabbath, vous adorerez Pentagram, c’est mon cas 🙂 … Je pensais que le plus gros de la foule allait quitter le site après le concert du Quo et ce ne fut pas trop le cas… Il reste encore du monde. Après ce concert nous décidons de rentrer même s’il reste encore les festifs Dropkick Murphys… Il est plus de 2H00 lorsque nous prenons la route…

Excellente soirée, vivement l’année prochaine pour la douzième édition du fest…

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.