Bang Your Head Festival!!! Jour 1 – Balingen, le 12/07/2013

Le compte rendu du Warm Up de la veille est sur cette page.

Réveil à 8h00, le temps d’émerger, de prendre une douche, de se retrouver dans la salle à déjeuner… nous déjeunons enfin. Au menu : café, petits pains, beurre, confitures, jus de fruits et bien sûr de la charcuterie allemande, du fromage, des œufs et tout le reste… bref très bien pour commencer une journée. Il fait beau, le ciel est bleu, pas un nuage, les oiseaux chantent, c’est le temps idéal pour écouter du metal 0032 … Vomito et moi prenons la direction de Balingen, les autres nous rejoindrons plus tard (faut pas les brusquer le matin )… Vomito ayant flashé sur le titre « Never Cross My Way » du dernier album d’UDO, nous l’écoutons pour la 356ème fois depuis le début du périple… Lorsque nous arrivons sur les lieux, Wanted Inc. Termine son show… Nous prenons les tickets puis commandons notre première bière.
10h30, Artillery monte sur scène… je ne connaissais que de nom et à vrai dire, j’ai été agréablement surpris par la musique du groupe assez mélodique avec un chanteur performant. Artillery étant assimilé à la scène Thrash Metal, je m’attendais à quelque chose de plus « violent »… c’était très bien pour commencer la journée, il est temps de se ravitailler en boissons, il commence à faire chaud… Nous faisons un tour du site et traînons dans les stands de merchandising… J’achète le tshirt du fest car il est aux couleurs du Pays Basque (c’est à dire vert blanc rouge). De toute façon je l’aurai acheté quand même histoire de compléter ma collec’ BYH… 11h20, C’est au tour de Crazy Lixx… comme nous sommes de nature assez curieuse, nous nous approchons de la scène et suivons le concert, assez agréable dans son ensemble. La musique est une sorte de hard rock classique avec une touche glam… C’est sympa, bien foutu et interprété dans la bonne humeur… Même si ce n’est pas trop ma tasse de thé, je me surprends à suivre le concert jusqu’à la fin…

Après cela je ne sais pas ce qui se passe , nous sommes atteints du symdrome Fab… Pour les quatre concerts suivants, nous assisterons qu’aux 3 ou 4 premiers titres avant de partir au bar ou alors bouffer un hamburger Made in Germany et franchement dégueux 🙂 . Donc pour résumer : Dream Evil (groupe suédois formé par le réputé producteur Fredrik Nordström) propose une musique heavy et mélodique mais déjà entendu des milliers de fois… H.E.A.T, très sympa, très bon guitariste mais musique très (trop pour moi)  »
fm »
. Même si cela a la pèche, je trouve les synthés un peu envahissants… Masterplan, la dernière fois que j’ai vu le groupe de Roland Grapow, c’était en première partie de Saxon en 2007. A l’époque Mike Terrana avait fait le show à lui tout seul avec son jeu de batterie spectaculaire… Ne possédant que le premier album, je n’ai pas reconnu les titres interprétés en début de concert… et je n’ai pas vraiment accroché… Nous zappons complet le concert d’Entombed. Durant tous ces concerts nous croisons Fab et sa descendance à plusieurs reprises, buvons des coups et mangeons aussi… bref la routine.

Dream Evil, Heat & Masterplan:

Il n’est pas loin de 16h50, Pretty Maids va bientôt commencer… Nous prenons la direction des premiers rangs…. pour nous retrouver à la barrière. Et nous tombons sur Audrey qui y est depuis 14h30… Elle nous dit que Masterplan était très bien mais par contre qu’Entombed était insupportable mais qu’elle était restée uniquement pour garder sa place à la barrière… Moi je dit qu’il fallait vraiment en vouloir…
Les choses sérieuses commencent dès à présent avec l’arrivée des membres de Pretty Maids sur scène… Le concert débute par « Mother Of A Lies », le son est nickel d’où nous sommes placés. Même en plein jour, les lights sont beaux. Le backdrop du groupe représentant la pochette de « Motherland » est énorme et recouvre tout le fond de la scène. Les musiciens sont souriants et ne joue pas à l’économie malgré la chaleur qu’il fait à cette heure de la journée… Que dire de ce concert ??? qu’il était excellent du début jusqu’à la fin… je n’ai pas vu le temps passer. L’heure m’a semblé durer que 30 minutes . Le public reprend en cœur les paroles des chansons, l’ambiance est très bonne. Les danois finissent leur show par la triplette « Future World / Back To Back / Red Hot & Heavy « , tout simplement énorme. Premier gros succès de la journée… Franchement, ils méritaient d’être plus haut sur l’affiche…

 

Setlist :
Mother of All Lies
I See Ghosts
Needles in the Dark
Rodeo
I.N.V.U.
Yellow Rain
Little Drops of Heaven
Future World
Back to Back
Red, Hot and Heavy

Les techniciens s’affairent sur scène, changement d’amplis, de batteries, de backdrop…. celui de Stratovarius paraît bien riquiqui à côté de celui des Pretty Maids… Je dois bien avouer que j’ai laissé tomber les finlandais depuis le départ de Timo Tolkki. Ne reconnaissant pas la moitié des titres, j’ai quand même bien apprécié. Le jeune remplaçant de Timo s’en sort aisément. Les compos, que je pense être du dernier disque, passent bien en live. C’est pro, c’est carré, rien à redire sur la performance du groupe. Bonne surprise en ce qui me concerne.

Maintenant, c’est au tour des affreux Lordi 🙂 . Je ne vais pas y aller par 4 chemins, autant la musique du groupe peut passer (même s’il n’y aucune originalité là dedans), autant la performance du groupe est risible au début et pénible à la longue… Ils ont du tout investir dans leurs costumes parce que niveau effets scéniques, c’est de l’amateurisme à l’état pure 🙂 . Un exemple parmi temps d’autres, Lordi prend un pistolet qui doit envoyer de la fumée… manque de pot, le flexible reliant l’arme à la bouteille de gaz est trop court, obligeant Lordi a se plier en 2 pour pouvoir utiliser son gadget. Et comme cela ne suffisait pas, un technicien monte sur scène pour lui montrer comment cela marche 🙂 . La tronçonneuse, les cranes, la poupée Barbie maquillée de sang etc… ridicule… J’avais déjà vu le groupe sur scène, il y a un moment de ça, je pensais qu’ils s’étaient améliorés depuis… et bien non… A oublier où plutôt non… pour éviter d’aller les revoir 🙂 .
Il est 21h05, lorsque que les premières notes de « Procession » retentissent, Biff &
co arrivent sur scène sous l’ovation du public. « Sacrifice » est un bon titre pour débuter les concerts, le groupe interprétera 4 extraits de sa dernière livraison, ce qui n’est pas mal (surtout dans le cadre d’un fest). Ces nouveaux titres passent comme une lettre à la poste… mention spéciale tout de même à l’excellent « Stand Up And Fight ». Biff avait promis le full show pour le Bang Your Head Festival… On y a eu droit : La batterie qui décolle, à la manière de celle de Kiss, pendant le solo de Nigel Glockler. Les effets pyrotechniques et le fuckin’ pigeon… D’ailleurs au sujet du piaf là, je vais faire comme les fans de Kiss qui rouspétaient de ne pas avoir eu l’araignée au complet au Hellfest, bin là le piaf, il ne volait pas comme il a pu le faire par le passé. Il est resté figé comme un con devant le backdrop, au dessus de Nigel. Lamentable 🙂 Bon, a mon avis ce n’est pas une histoire de poids 🙂 mais plutôt de disposition de l’éclairage de la scène… Sinon à part ça, c’était parfait. Groupe en forme, Nibbs est toujours aussi taré, Paul est souriant et envoie nettement moins de pains qu’en 2011, Doug assure comme d’habitude, Nigel est définitivement LE batteur de Saxon et Biff est égal à lui même. Il endosse une veste, jetée par un fan, uniquement recouvert de patchs de Saxon (il le lui rendra en fin de concert). On a eu droit à Dallas 1pm… p*tain que je l’adore celle là… Et pour finir le rappel de la mort, je vous le laisse découvrir dans la setlist. Après un peu plus d’1h45, les musiciens se retirent sous les acclamations de la foule.

Pour voir plus de photos de Saxon (de la même série) : http://www.saxon-solidballofrock.fr/concerts2013/

Setlist :

Procession
Sacrifice
Wheels of Terror
Power and the Glory
Heavy Metal Thunder
Motorcycle Man
I’ve Got to Rock (To Stay Alive)
To Hell and Back Again
Night of the Wolf
The Eagle Has Landed
Conquistador
Drum Solo
(Nigel Glockler)
Solid Ball of Rock
Stand Up and Fight
Dallas 1 PM
And the Bands Played On
747 (Strangers in the Night)
Wheels of Steel

Encore:

Crusader
Strong Arm of the Law
Denim and Leather
Princess of the Night

Voilà la journée se termine de fort belle manière. Nous regagnons nos véhicules pour rentrer à l’hôtel… Bordel de m*rde de GPS, nous nous retrouvons en pleine montagne sur des chemins de terre… Audrey n’a pas trop l’air inquiète (c’est elle qui conduit), Vomito et moi même non plus… on suit bêtement les ordres de la demoiselle qui parle inlassablement… Vomito nous fait remarquer que l’on ne risque pas d’être contrôlé par les gendarmes à cette endroit… à moins que eux aussi soient perdus 🙂 …
Après un long moment nous arrivons à la bonne destination sous l’œil ébahi (l’autre dort à moitié) de Fab…

La suite : http://jy-étais.com/bang-your-head-festival-jour-2-balingen-le-13072013/

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.