Deep Purple – Pau (Zénith), le 9/12/2010

Après avoir rejoins Pat, nous allons chez Vomito à Pau. L’accueil est comme toujours chaleureux et une bonne bière nous attend. Même s’il ne fait pas très chaud, on a aucun problème pour la liquider assez rapidement. Après cette première mousse , direction le zénith, nous trouvons une place sans difficulté et là les choses sérieuses commencent. Portières ouvertes, musique à fond ( le dernier Avenged Sevenfold), le capot avant nous sert de table, bières, sandwichs préparés avec amour par Vomito. On entend un peu de musique provenant de l’intérieur de la salle. Il est un peu plus de 20H30 lorsque nous entrons dans le zénith, le bar est inaccessible, il y a un monde fou et seulement deux serveuses … Une fois dans l’enceinte, nous nous faufilons sans problèmes jusqu’aux premiers rangs. La première partie est terminée. Nous reculons quand même un peu pour être plus dans l’axe de la scène. La salle (moyenne configuration) est bien garnie à défaut d’être pleine (3200 entrées selon le quotidien La république). Le groupe entame son set par « Highway Star », premières constatations, les claviers sont très en avant dans le mixage alors que la voix de Ian est un poil en retrait. Ce qui est dommage car ce titre perd en puissance mais bon, ce n’est pas catastrophique. A partir de « Strange Kind Of Women », on entend nettement mieux le chant et le son devient très bon, celui de la guitare de Steve me parait moins brouillon que par le passé, cela s’entend surtout au niveau des solos. Sinon, les musiciens ont l’air ravi et en bonne forme. Les lumières ont l’air soigné. Bref, tout le monde a l’air bien dans ses pompes … même moi malgré ma séance de laser aux yeux de la journée, d’où une vue assez déficiente et quelque peu trouble. J’aurai espéré que l’absorption de bière rectifierait ce problème mais non rien du tout, pas d’effet secondaire. Donc, je me concentre sur la musique. Et que dire … cela assure grave, on n’a pas affaire à des manchots. Il est clair que Don Airey a pris une grande place dans les prestations du groupe, il aura même le don de réveiller le public en incluant quelques notes d’un chant béarnais lors de son solo. Un public que je trouve beaucoup trop « poli » pour ne pas dire autre chose. On se croirait à Roland Garros, il applaudit à la fin des titres puis c’est tout, on entend les mouches volaient pendant les discours de Ian. Un public encore plus mou que lors du concert de 2007 au même endroit. C ‘était flagrant lorsque le groupe revient pour les rappels et entame « Louie Louie », une catastrophe. En fait, il n’y a que pour « Smoke On The Water » et « Black Night » où la foule s’est remuée le popotin. (je ne parle pas des 2 ou 3 premiers rangs qui avaient l’air bien à fond, mais le reste … Un truc qui me faisait sourire : est Gillan qui annonce les titres des chansons une fois que celles ci sont interprétées. Voilà nous avons joué « Fireball », là c’était « Space Truckin' »…
Sinon, je n’ai pas vraiment trouvé de points faibles, même si Gillan ne peut plus monter dans les aigues, qu’il a moins de « coffre », il s’en sort bien. Ian Paice et Roger Glover égaux à eux même, Don Airey très bon ainsi que Steve Morse même si je n’aime toujours pas son solo sur « Smoke On The Water ». Oui, un petit regret quand même : pas de « The Battle Rages On »… Pour résumer, c’était un excellent concert avec un public mauvais. Nous ressortons et pouvons enfin accéder au bar, Clint nous rejoint dés la fin du concert. Megaptere (du forum Killers et celui de Motorhead) vient nous faire un petit coucou. Nous discutons un long moment avant que le service d’ordre nous demande gentiment de quitter les lieux. Nous allons sur le parking devant les stands de bouffe et continuons notre discussion durant au moins une heure. Nous serons les derniers à partir du parking. Tout le monde aura passé une très bonne soirée.

Je ne suis pas sûr mais la setlist doit être identique à celles des autres soirées.

Highway Star
Hard Lovin’ Man
Maybe I’m a Leo
Strange Kind of Woman
Rapture of the Deep
Fireball
Silver Tongue
Contact Lost
Guitar Solo
When a Blind Man Cries
The Well Dressed Guitar
Almost Human
Lazy
No One Came
Keyboard Solo
Perfect Strangers
Space Truckin’
Smoke on the Water

Encore:
Louie Louie
Hush
Black Night

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.