Iron Maiden – Barakaldo (BEC), le 27/05/2013

10 ans !!! Cela va faire 10 ans que je n’ai pas vu Maiden sur scène, en effet mon dernier concert de la Vierge de Fer remonte à juin 2003. C’était aux arènes de San Sebastian pour la tournée « Give Me Ed… ‘Til i’m Dead »… Pour l’occasion j’amène avec moi Audrey, Vomito et un jeune collègue de boulot… c’est son premier concert de metal… Pas mal pour un baptême 🙂 . Comme nous arrivons avec pas mal d’avance, nous allons faire la « tournée des bars » qui avoisinent la salle. Nous ne sommes pas les seuls a avoir cette idée et il faut donc s’armer de patience pour pouvoir se faire servir…

Lorsque nous entrons dans l’enceinte du BEC, Voodoo Six commence tout juste son set. A vrai dire nous ne voyons pas grand chose puisque nous squattons le bar. Nous y rencontrons pas mal de connaissances… De toutes les façons les conditions sont optimums car le concert, annoncé tardivement, se passe dans une salle dont la capacité a été réduite à 6000 personnes et fait office de warm up à la tournée. C’est bientôt au tour de Steve Harris & Co d’investir la scène, nous nous rapprochons..

Pour fêter les 25 ans de la tournée « Seventh Son of a Seventh Son », le groupe a enfin publié Maiden England 88′ au format DVD et Blu-ray et c’est donc logiquement que Iron Maiden reprend le décors de l’époque. Le concert débute par « Moonchild »…  Le son est très bon, les lights superbes. Les musiciens ont l’air en pleines formes, le contraire aurait été dommage… pour un premier concert 🙂 .

La setlist s’articule exclusivement de titres de l’époque à l’exception de « Fear Of The Dark ». Que du bonheur quoi ! 🙂 . Maiden c’est comme Saxon, on est sûr de prendre du plaisir… et là! le sommet de l’extase pour moi 🙂 sera l’excellente interprétation de « Phantom of the Opera ». Comme s’il ne faisait pas assez chaud, le groupe abuse de grandes flammes. L’ambiance est mortelle. Le public chaud bouillant se fait entendre sur tous les titres et ceux ci défilent à grande vitesse… comme les backdrops entre chaque chansons. C’est simple, lorsque Maiden termine son set par « Running Wild », on a l’impression d’être là que depuis une demi heure 🙂 …

C’est sous une énorme ovation que les anglais saluent le public avant de quitter la scène.

C’était tout simplement énorme, voir Maiden dans ces conditions, dans une « petite » salle, c’est le pied, je signe de suite pour que cela se reproduise 🙂 …

Moonchild

Can I Play with Madness

The Prisoner

2 Minutes to Midnight

Afraid to Shoot Strangers

The Trooper

The Number of the Beast

Phantom of the Opera

Run to the Hills

Wasted Years

Seventh Son of a Seventh Son

The Clairvoyant

Fear of the Dark

Iron Maiden

 

Rappels :

Churchill’s Speech/Aces High

The Evil That Men Do

Running Free

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.