Judas Priest / Megadeth / Testament – San Sebastian (Velódromo de Anoeta), le 13/03/2009

Excellente soirée que celle passée hier soir à Donosti.
Le temps de se garer et de rejoindre le Vélodrome Anoeta, il est environ 19H30, lorsque nous entrons dans l’enceinte. Nous décidons de faire un petit tour vers le bar qui se trouve à l’étage sous la tribune principale.
Il est 20H00 lorsque Testament monte sur scène pour entamer son set. Nous décidons de vite terminer nos verres afin … de se faire servir une seconde tournée et de continuer à parler tranquillement. Après un bon moment nous pénétrons dans la fosse, trouvons une bonne place et Testament plie bagage … Mince, trop tard !!!

Testament : setlist piqué sur Rafabasa.com
1.Over the wall
2. The new order
3. Souls of Black
4. Sins of omission
5. More than meets the eye
6. 3 days in darkness
7. Practice what you preach
8. The formation of damnation

Nous profitons du mouvement de la foule pour nous rapprocher de la scène. C’est au tour de Megadeth de faire parler la poudre. Que dire de ce concert : c’est pro, bien exécuté, le groupe semble bien soudé, c’est du solide musicalement. En fait le seul bémol (et de taille pour moi) est la voix de Dave Mustaine. Ce n’est pas la première fois et cela ne s’arrange pas au fil du temps, on ne comprend rien a ce qu’il baragouine. Les meilleurs moment du concert sont « A Tout Le Monde » (faut vraiment entendre le public Basque chanter en Français), « Symphony Of Destruction » où le public chante sur tous les riffs de guitares (le sommet du concert niveau ambiance), « Hangar18″et « Peaces Sells » dans une version survitaminée. En résumé un concert plaisant mais qui ne restera pas gravé dans les mémoires, sans plus.

Setlist Megadeth :

1.Sleepwalker
2.Wake up dead
3.Take no prisoners
4.A tout le monde
5.Skin o’my teeth
6.She wolf
7.Darkest hour
8.Symphony of destruction
9.Sweating bullets
10. Hangar 18
11.Peaces sells
12.Holy Wars

Après cette mise en bouche , nous allons nous désaltérer, Les Katxi (le litre) de bière coulent à flot, les bars sont littéralement pris d’assaut. Nous revenons avec nos verres dans la salle pour le début du concert de Judas Priest. A vrai dire, j’avais quelques craintes, car les dernières prestations du groupe sont inégaux d’une date à l’autre. En fait la qualité du show dépend beaucoup de Rob Halford, de son humeur, de son état physique … Et ce soir, il n’y a rien à dire, le bonhomme est heureux et le fait savoir en communiquant avec le public et en arpentant la scène sur toute la longueur. Ne se contentant pas de rester planter au beau milieu comme ce fut souvent le cas ces dernières années. C’est sûr , il ne court pas … L’acoustique du vélodrome n’étant pas ce qui se fait de mieux, le son de ce soir est relativement bon (ce fut le cas également pour Megadeth). Tous les instruments sont bien mis en valeur. Le jeu de lumière est splendide et différents backdrops défilent en fond de scène. Et pour couronner le tout, le public est royal … Deux heures de bonheur et de communion pour cette grande messe de Heavy Metal.
Nous finirons la nuit dans un bar de San Sebastian …

Setlist Judas Priest :
1.Dawn of creation (intro)
2.Prophecy
3.Metal gods
4.Eat me alive
5.Between the hammer and the anvil
6.Devil’s child
7.Breaking the law
8.Hell patrol
9.Messenger of death
10.Dissident aggressor
11.Angel
12.The Hellion/Electric eye
13.Rock hard, ride free
14.Sinner
15.Painkiller
Rappels :
1. Hell bent for leather
2. The green Manalishi
3. You’ve got another thing coming

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.