CRUCIFIED BARBARA + SUPERCHARGER + JUNKSTARS – Pau V17/10/2014

La route du Son – 16€

En ce vendredi soir, Pau reçoit 4 suédoises au tempérament aussi guerrier que, jadis le Roi de Suède. Né à Pau, et avant de devenir le Roi Charles XIV Jean de Suède, Jean-Baptiste Bernadotte aura fait une carrière de simple soldat jusqu’à Maréchal dans l’armée Napoléonienne, puis en tant que son ministre de la guerre. Petite aparté historique aussi longue que mon attente de 3 amis basques venus des bords de l’Atlantique. Le Basque aimant chambrer le béarnais que je suis par adoption, leur retard nous aura fait manquer le premier groupe de la soirée.

(En réalité, ils auront préféré une belle entrecôte … tout se perd mes braves … ! mais ne leur répétez pas, ils risquent de me le faire payer au prochain concert de Saxon.) c’est donc navré que je ne pourrai vous dire quoique ce soit sur JUNKSTARS.

Après une première bière consolatrice permettant de digérer l’entrecôte, et de faire enfin connaissance avec The one, the only one, l’unique et sympathique Denis, alias Metalden de Rockmeeting.com, c’est en fait SUPERCHARGER qui accélèrera cette digestion.

6 garçons, un chanteur, 4 choristes, des tatouages partout, de la sueur, le tout sur un rock’n roll digne de la grande époque des Guns n’ Roses : tout est dit là pour décrire ce groupe dont le look est aussi travaillé que celui de leurs aînés. Habillés ? Certes ! Mais surtout habités par des titres énergiques aux mélodies imparables qui me font saliver de nouveau la sauce aux poivres de l’entrecôte. Rien n’est à jeter dans ce groupe, dont on se demande si l’album sera aussi puissant que le concert donné. Le public nombreux rend bien au groupe sa vitalité, par ses nombreuses ovations sur chacun des titres joués. Un groupe à consommer sans modération live qui nous a super rechargé (facile, je sais). Show super vitaminé, au point que je me demande si ce groupe ne risque pas de voler la vedette aux miss de CRUCIFIED BARBARA ?

Alors ? les suédoises seront-elles aussi guerrières que leur ancêtre de Roi ? Les premiers accords Motorheadien nous donnent vite la réponse, et surtout la voix de la chanteuse : sorte de mur du son vocal mk II. Piouuu quelle voix !! ayé ! suis amoureux ! Ça bataille dur dans la foule conquise. Ce soir, tout le monde a envie d’en découdre. Et si je craignais que SUPERCHARGER n’ai épuisé les batteries du public, en fait, il n’a fait que lui ouvrir l’appétit. Les filles, à leur tour, régalent ce public, transformé en régiment Napoléonien. Ça saute, ça lève les bras, ça gueule, chargezzzz ! c’est bon ! La Bataille de Waterpau est gagnée. La jolie blondinette guitariste au visage encore juvénile (mais pas le reste de son corps semble-t-il) nous émeuvra d’un discours grollé. Entendre ces grolls sortir de ce joli minois frêle, sera la pointe d’humour de la soirée.

A n’en pas douter que le grand Lemmy serait tombé sous le charme des scandinaves. A titre encore plus personnel, la chanteuse Mia Coldheart, n’a rien à faire dans des salles de 300 personnes. Sa voix, sorte de mix entre le rauque de Doro, la puissance de Dio, et quelques jolies intonations de Gwen Stefani de No Doubt, a une telle puissance et mélodicité, qu’elle mérite avec ses consoeurs beaucoup mieux, et donc tout votre soutien.

Votre serviteur ne connaissait pas ces groupes. C’est donc vierge que je me suis offert aux 4 suédoises. Sacré bon dépucelage (musical cela va sans dire bien sûr)

Super soirée ! Super chargé ! Super crucifié ! Vive le rock ! Vive les filles ! Vive le rock’n roll !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.