Vulcain – Tarbes (La Gespe), le 6/11/2010

Après le concert moyen (pour ne pas dire autre chose…) de WASP, la veille à Pampelune, nous allons à Pau passer la journée chez Vomito family.. Nous irons voir le fils de Vomito jouer au rugby dans une équipe junior locale. Désolé, je n’ai pas retenu les noms des clubs. Moi et le rugby font deux. Le suspens m’a tué : 64 à 5. Victoire de l’équipe de Vomito’ s son … C’est en fin d’après midi que nous prenons la route pour aller à Tarbes. Nous trouvons la salle très facilement, vive le GPS. Nous attendons patiemment l’ouverture. Nous serons rejoint par Clint (qui était avec nous la veille et collectionneur de médiator, il a une astuce que je dévoilerai pas mais il en récupère toujours au moins un par concert …) et son pote. Bref, nous entrons dans la salle. Une salle très bien foutue, avec un balcon à l’arrière. La scéne est très bien équipée. Alors que Clint occupe le premier rang, nous nous apercevons que nous avons rien dans les mains. Direction le bar qui se trouve dans le hall. Nous revenons dans la salle avec nos cervoises pour assister au concert de première partie. Steel Larsen est un groupe local qui pratique une musique heavy assez moderne. le chanteur alterne les voix claires et le chant hurlé. Les guitaristes ne sont pas mauvais du tout et délivrent quelques jolis solos. Par contre, j’ai eu mal au dos pour le batteur, très bon mais sa façon de se tenir derrière les fûts … durant ce concert de 40 minutes, on aura eu droit à deux circles pit et un Braveheart. Sont fous ces jeunes. Même les filles y allaient tête baissée.
Faut dire que ce soir, il y a beaucoup de jeunes. Pendant ce concert, nous ferons quelques allers retours entre le bar et la salle. C’est au tour de Valcain de monter sur scène. Le groupe nous revient sous forme de trio et d’emblée le son est très fort (peut être trop) et logiquement un peu brouillon, la voix de Daniel n’est pas vraiment audible … mais les techniciens du son rectifieront assez vite ce problème. C’est mon premier concert de Vulcain Vomito se souvient encore du Sun Festival de Bayonne en 1986 (avec Dum Dum Bullet, Dygitals, Steel Angel, chariot, Vulcain, Titan et ADX). Bref, on en prend plein la gueule, les titres s’enchaînent assez rapidement. la setlist s’articule surtout autour des deux premiers albums. « Vulcain », « L’enfer », « Pile ou Face. », « Blue Berry Blues », on retourne 20/25 ans en arrière. On se fait bouger par les petits jeunes qui pogotent comme des malades. Il faut leurs enlever les piles.
Le groupe est souriant et Daniel nous raconte quelques petites anecdotes entre les chansons. On continue avec « Ebony », « Richard », « Le Fils De Lucifer », « Faire Du Rock », une reprise de Motorhead (comme c’est bizarre) « We Are The Road Crew », si j’ai bien compris Daniel nous parle de date (à confirmer) avec Motorhead en 2011. Marc Varez est un véritable bûcheron et cogne comme un taré. Le groupe envoie la purée, c’est au tour de « Fuck The Police », « Black Silex », « Soldat » et « Rock ‘n’ Roll Secours ».
Le concert se termine au bout d’1H40 avec « La Digue Du Cul » chanté par le public. Pour résumer, c’était un excellent concert avec un groupe heureux d’être ensemble, la salle n’était pas pleine, loin de là, on devait être 300 personnes mais rien que des fans bien motivés pour soutenir Vulcain.
A la fin du concert, Clint récupère un mediator et se fait même dédicacer les livrets de ses CDs (d’époques ). Nous discutons un peu devant la salle avant de rejoindre nos demeures respectives.

A noter que pendant le concert, Vulcain a interprété « DDH (Les droits De L’homme) », un titre que je ne connaissais pas et qui figure sur la Compilation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.