Y&T – Santander (Escenario Santander), le 02.11.2013

9h30 du mat’, départ pour Anglet où je dois récupérer Thejack à 10h30. Nous arrivons sur le lieu de rendez-vous en même temps… Puis direction Hendaye où Clint nous attend… Le temps qu’il retire un peu de liquide et qu’il fasse son loto, il n’est pas loin de 11h45 lorsque nous reprenons la route… Le temps est clément, il ne fait pas trop chaud… idéal pour une journée de rock’n’roll… Manque de peau, plus on s’approche de Santander, plus le ciel se couvre. Nous arrivons vers 14h00 sous la pluie. Nous passons devant la salle de concert puis allons au Stade du Real Racing Club Santander qui se trouve à quelques centaines de mètres de la plage…

Nous trouvons un petit restaurant pas loin du stade. Au menu : Calamars/riz puis Côtes d’agneaux/Frites plus dessert, tout cela accompagné de 2 bières chacun et pour seulement 15€/personne… Il est plus de 17h00 lorsque nous quittons la table, il pleut des cordes… pas grand-chose à faire… nous partons vers la salle. Thejack rencontre un pote à lui, un membre de la Kiss Army Spain… Vu la tenue vestimentaire je l’aurai deviné… du kiss partout  🙂 . Les portes de la salle sont grandes ouvertes, nous permettant ainsi de découvrir les lieux tranquillement. Mike Vanderhule arrive tête baissé (il pleut toujours). Il inspecte la scène  avant de procéder à quelques changements : déplacements des retours, la batterie… Puis commence à marteler ces fûts comme dirait l’autre 🙂 … Nous discutons avec les mecs de la salle… enfin… surtout thejack qui maîtrise parfaitement l’espagnol (normal, il y est né là bas… ). Le reste du groupe arrive, accompagné de madame Meniketti qui est aussi la manageuse de Y&T. Brad Lang qui est pote avec thejack  (décidément) s’arrête et discute avec nous avant de commencer une petite séance de photos et de dédicaces. John Nymann en fait de même… on aura même droit à une distribution de médiators… tout cela sans avoir rien demandé ou presque 🙂 .  Quant au couple Meniketti, il file droit vers la scène. On assistera donc au début du soundcheck… la salle est toujours ouverte. Au bout d’un bon moment quand même, les portes se referment (seule celle par laquelle le public entre restera  ouverte). Nous nous retrouvons donc dehors et patientons gentiment…
21h00 pétante, nous entrons à nouveau 🙂 . Aucune fouille à l’entrée, même pas les sacs… rien…
Nous nous plaçons à la barrière. Mégaptère, Olivier et madame, Loic et Sonia arrivent et nous rejoignent devant la scène…
Ce soir, il n’y a pas de première partie mais ce n’est pas pour autant que l’heure de passage de Y&T est avancée… Il est donc 22h45 quand les premières notes de « From The Moon » retentissent. Les membres du groupe arrivent très souriants, John Nymann et Brad Lang en tête… Dave Meniketti a l’air beaucoup plus concentré… pendant un « Mean Streak » endiablé, on remarque que le son de guitare de John est très en avant, le solo de Dave est à peine audible mais heureusement, cela s’arrangera un peu dès le deuxième morceau… le groupe  enchaîne avec « Hard Times » extrait de l’album « Ten », un titre sympa mais j’aurai préféré à la place un petit « Surrender » ou « Ten Lovers »( mes deux chansons préférées de « Ten »)… C’est déjà au tour de la ballade « Don’t Be Afraid Of The Dark » que je trouve placée très/trop tôt dans la setlist… habituellement, sur les autres tournées, cette chanson apparaissait en 5ème ou 6ème positions. On sent que le concert n’a pas encore vraiment démarré, comme si Dave avait besoin d’un peu de temps avant de tourner à plein régime… En fait Y&T passe à la vitesse supérieure avec l’enchaînement de « Don’t Stop Runnin’  » et « Black Tiger « . John, lui, est à fond et ne reste pas en place… c’est au tour de « Dirty Girl » interprété magnifiquement où John et Dave se partagent le solo de guitare… Le dernier album sera représenté par deux titres : « How Long » et « I Want Your Money Back », pas de « On With The Show », ni de « Blind Patriot » ce coup ci… Il y a tellement de bons titres dans le répertoire de Y&T qu’il serait quand même difficile de satisfaire tout le monde… Dave Meniketti se lâche de plus en plus et Brad est toujours aussi remuant même s’il ne viendra jamais de notre côté. En l’absence du regretté Phil Kennemore, c’est John Nymann qui se charge des vocaux sur « Squueze ». Il s’en sort de fort belle manière. Le concert passe à une vitesse grand V, c’est déjà l’heure des rappels… Ce soir on aura droit à « Open Fire » qui n’était pas initialement prévue sur la setlist. Tout simplement énorme. Et pour finir le show, le classique parmi les classiques : « Forever »… Le groupe salue tout tout le monde, Dave annonce déjà la tournée de 2014 et nous dit à l’année prochaine… En ce qui me concerne, c’était un super concert…. mais pas le meilleur de Y&T à cause du début du show qui à mis un peu de temps à décollé, à sa durée plus courte que d’hab (seulement 1h55 🙂 ) et pour chipoter encore plus: aucun titre extrait des deux premiers LP, j’aurai bien aimé un petit « Beautiful Dreamer » ou un « Pleasure In My Heart »…  Un mot sur le public espagnol de ce soir : Bien que moins nombreux que par le passé, il fut excellent, (à part un ou deux mecs bourrés).
Alors que les lumières se rallument, Mégaptère, Olivier… nous quittent. Nous, nous restons un peu sachant que le groupe doit venir au bar. John Nymann et Brad Lang seront les deux premiers à venir suivis de prêt de Mike Vanderhule… Dave Meniketti arrivera plus tard comme si il voulait laisser un peu de temps aux autres avant que toutes les attentions se tournent vers lui…Clint et Thejack sont gonflés à bloc, comme des gamins, ils se font prendre en photo. Moi… je suis venu avec quelques photos perso que je fais dédicacer… On passe un très bon moment…
Voilà c’est fini, il faut prendre la route, il pleut toujours et le temps empirera tout au long des 4h30 de trajet…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.