Bang Your Head Festival!!! Jour 1 – Balingen, le 16/07/2010

Le compte rendu du Warm Up sur cette page: http://jy-étais.com/bang-your-head-festival-warm-up-balingen-le-15072010/

Après un réveil plutôt matinal et un brin de toilette, nous allons déjeuner avant de nous pointer à l’entrée du site. il est 9H00 du mat et il n’y a pas encore grand monde, les stands de merchandising sont déjà prêts, quelques buvettes sont en services, nous achetons suffisamment de tickets pour tenir une bonne partie de la journée. Puis nous visitons le site avant de commander deux bières. Il faut dire qu’il fait déjà assez chaud en ce début de matinée. The New Black monte sur scène à 10H00 pétante. Ce groupe allemand évolue dans un Heavy Metal aux sonorités modernes, une sorte de croisement entre Black Label Society, Nickelback et une pincée de Thin Lizzy … Je trouve cela agréable à écouter de bon matin. Pas vraiment original mais plutôt efficace. A noter que le groupe à eu l’opportunité d’ouvrir pour AC/DC sur les dates allemandes du Black Ice Tour 2010. Bref, cela accompagne bien notre bière.

Le concert terminé, le ballet des roadies commencent, on change la batterie, les amplies, quelques balances vites faits et 10 minutes plus tard Enforcer investie la scène …
La musique de ce jeune groupe suédois est fortement influencé par le heavy metal des années 80. « Midnight Vice » est le titre choisi pour entamer le show. Excellente chanson extraite du dernier album « Diamonds ». Autant la voix haut perchée du chanteur passe bien sur album, autant là, en concert, cela nous les brise grave. limite insupportable, elle est beaucoup trop mise en avant. Nous décidons de nous promener au Metalborse (grand chapiteau regroupant tous les disquaires). C’est le paradis mais vaut mieux venir avec sa petite liste déjà prête sans quoi,on ne sait plus où donner de la tête …).

Nous revenons devant la scène pour assister au concert de Grand Magus, un groupe que j’ai découvert récemment avec le disque « Hammer of the North ». Ce power trio pratique un heavy metal assez classique avec une toute petite touche de stoner. JB, le leader et guitariste /chanteur est irréprochable tant au niveau du chant qu’au niveau de ses solos. Je reconnais trois titres du dernier disque et le reste du set passe plutôt bien. Vomito trouvera le concert moyen, préférant les enregistrements studios …

C’est au tour de Forbidden et comme nous sommes pas vraiment fan de ce groupe, Nous allons mangé un morceau au Volksbank Messe où sont dressés de longue tables. Alors que le soleil tape fort, il fait nettement meilleur dans le bâtiment. Là, nous rencontrons des strasbourgeois et commençons à sympathiser. Ils nous racontent leur périple au Sonisphère Suisse … apparemment une belle merde.
Il est temps de retourner dehors afin d’assister au concert de Sabaton. Je dois bien avouer que je ne connais pas grande chose à leur sujet. Vomito a l’air emballé … moi un peu moins même si le concert est sympa, je trouve la musique du groupe typiquement teutonne. Les claviers donnent à la musique un petit côté symphonique. Les suédois remportent un franc succès devant un public bien fourni …

Sabaton terminé, dix minutes d’attente puis Loudness entame son show par « Crazy Night » avant d’enchaîner avec « Crazy Doctor. Le groupe japonais nous a concocté une setlist uniquement composée de titres de la grande époque. Quelle plaisir de pouvoir entendre « Let It Go », « Heavy Chains », « S.D.I. » ou encore « Loudness » en live. Et Akira Takasaki … quel guitariste !!! J’avais souvenir d’un concert pathétique au Dynamo Open Air 1999, où les nippons nous avaient proposé un pseudo metal fusion complètement indigeste…
Même si ce n’est pas le meilleur show de la journée, ce fut un très bon moment.

Setlist:

Crazy Nights
Crazy Doctor
Esper
Heavy Chains
In the Mirror
Let It Go
S.D.I.
Loudness

Maintenant, on assiste au retour de la vengeance de …. Anvil. Les canadiens sont la « curiosité » du jour … hormis les fans purs et durs qui sont amassés aux premiers rangs, nombreux sont les curieux dans la foule. Il faut dire que le succès du film est pour beaucoup dans ce regain d’intérêt envers ce groupe. Il faut espérer pour Anvil que ce ne soit pas juste une mode du moment …
Bref, Anvil et là et bien heureux. C’est la grosse différence comparé au concert de 2006 au même endroit (mais beaucoup plus tôt dans la journée). En effet, c’est avec une grosse joie non dissimulée que le trio débarque sur scène. On a l’impression de voir des gamins, ils profitent à fond de l’instant présent … pour résumer, on a droit à un best of des 3 premiers disques plus des extraits du petit dernier., également au programme un solo de guitare où Lips se prend pour Jimmy Page sauf que, à la place du archet il utilise un gode … Robb Reiner scotche à peu près tout le monde avec son solo de batterie (surtout pendant la seconde partie).
Un très bon moment pour ma part, en espérant revoir ce groupe en salle …

Setlist :

March of the Crabs
666
School Love
Winged Assassins
This Is Thirteen
Mothra / Guitar solo
Heaven And Hell
Thumb Hang
White Rhino / drum solo
Metal on Metal

Il fait vraiment très chaud, nous partons nous rafraichir et trouver un peu d’ombre. Du coup on rate une bonne partie du show de Jon Oliva’s pain qui avait l’air très en voix…

Je ne sais pas comment on a fait, mais pour le concert suivant, on s’est retrouvé aux premiers rang …
Vomito à les oreilles et les yeux (surtout les yeux) grands ouverts. Il attend cela depuis un moment … L’intro calme de « You’re My Family » sort des enceintes puis les musiciens prennent place avant que Doro arrive sur scène comme une furie et c’est partie pour 1H10 de Heavy pur jus. Au menu 6 titres de Warlock, cinq issus de ses derniers disques ( toute la période des années 90 est zappée) et enfin deux reprises « Breaking The Law » et un vibrant hommage à Dio avec « Egypt ( The Chains Are On) ».
Doro évolue comme un poisson dans l’eau, j’ai déjà vu la miss à plusieurs reprises mais les concerts ici sont terribles. Il faut le voir pour le croire, le soutien du public allemand est impressionnant. En fait, il se produit la même chose avec UDO … à croire que ces deux artistes sont les chouchous qu’il ne faut surtout pas toucher, la fierté du pays …
Bref, pas la peine de faire un dessin, Doro met le feu … Après un « All We Are » des familles, Doro se retournera vers le staff du fest pour savoir si elle pouvait jouer un titre de plus que le public veut mais on lui fera signe que cela n’était pas possible … En tout cas , gros succès.

Setlist:

You’re My Family
I Rule the Ruins
Earthshaker Rock
Running From the Devil
Burning The Witches
Egypt (The Chains Are On) (Dio cover)
Für Immer
Burn It Up
Celebrate
Metal Racer
Always Live To Win
Breaking The Law (Judas Priest cover)
All We Are

Après cette tornade, on se demande à quoi ressemblera le show des Krokus. Réponse : à du Krokus, on se retrouve projeté plus de vingt ans en arrière.
Le groupe entame son set avec « Stick Goes Boom » que Vomito trouvera mou du genou ( sûrement encore sous le charme de Doro). Apparemment les retrouvailles entre les membres de la grande époque s’est très bien déroulé, tout le monde est souriant. On sent une certaine complicité entre les musiciens. Bref krokus enchaîne les « hits » sans temps mort et la bonne humeur règne. Bien qu’il fasse encore jour, les lights sont très soignés, les flammes de sortie (comme s’il ne faisait pas assez chaud) et les autres effets pyrotechniques très bruyants (on a sursauté plus d’une fois, faut dire qu’on était devant …). Bref le groupe a la patate et moi aussi. Le concert se terminera par « Born To Be Wild » suivi de « Long Live Rock ‘n’ Roll ».
Excellent concert.

Setlist :

Long Stick Goes Boom
American Woman (The Guess Who cover)
Rock’n’Roll Handshake
Tokyo Nights
Fire
Burning Bones
Screaming In The Night
Easy Rocker
Bedside Radio
Heatstrokes

Encore:
Hoodoo Woman
Born To Be Wild (Steppenwolf cover)
Long Live Rock’n’Roll (Rainbow cover)

Après cela, il nous faut nous restaurer. Nous partons manger un bout de morceau et boire un coup.
La tête d’affiche de ce soir est Hammerfall et vous savez quoi ?!?!? je m’en foutais … Donc on suit le concert de loin avant de retourner sous la tente

A noter qu’on a zappé les concerts de Darkane, Artillery et Dark Tranquillity qui se déroulaient dans la salle du Volksbank Messe .

Dernière journée du fest : http://jy-étais.com/bang-your-head-festival-jour-2-balingen-le-17072010/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.