Bang Your Head Festival!!! Jour 2 – Balingen, le 28/06/2008

Le compte rendu de la première journée est sur cette page : http://jy-étais.com/bang-your-head-festival-jour-1-balingen-le-27062008/

Age Of Evil et Secrecy sont les premiers groupes de cette seconde journée. Nous décidons de commencer calmement la matinée à la recherche de CD ou de 33T dans différents stands. La pêche ne sera pas terrible (juste trouver un bootleg de Saxon en double digipack « Heavy Metal Thunder Tour 2003 »). Pour nous consoler nous allons boire une bière … pas la première ni la dernière de la journée …
Nous nous approchons de la scène pour assister au concert de Breaker. C’est un groupe de heavy fort sympathique qui comprend en son sein 3 guitaristes …
Il est midi passé et le soleil cogne vraiment aujourd’hui (peut être plus que la veille), nous allons nous déshydrater et loupons une bonne partie du concert de Lizzy Borden. Nous arrivons juste pour la fin et regrettons du coup d’avoir raté le reste. le show avait l’air sympa, il règne une bonne ambiance dans le public. Le groupe est accompagné par deux danseuses vêtues de tenues très très … aguichante.
C’est au tour de Tankard de monter sur scène et nous faisons honneur au groupe en allant boire une bière. Comme toujours avec ces joyeux lurons, on passe un bon moment, on rigole mais de là à acheter les albums …

Hardcore Superstar brillera par son absence et donc c’est Obituary qui enchaine.
La prestation est bonne mais moins percutante que la semaine précédente au KobetaSonik (Festival à Bilbao). Sûrement due à la grosse chaleur …


Pour combler l’annulation des HS, devinez qui revient … Lizzy Borden pour un deuxième concert.
C’est fois on y est … ben … c’est cool … on dirait du sous Alice Cooper / Kiss (Il faut dire que je connais le groupe que de nom…). Il n’y a plus qu’une seule danseuse (pour rester poli) et le spectacle se termine par de deux reprises « Long live rock ‘n’ roll » et « Born to be wild ». Bref tout ça est bien gentil.
Par contre le batteur s’est cru malin en jetant les baguettes (façon tir tendu) dans la foule et pouvant blesser quelqu’un … Du coup on a vu les baguettes repasser dans l’autre sens et atterrir au milieu de la scène.


Grave Digger joue à la maison et donc en terrain conquis. C’est pro, c’est carré et cela envoie la sauce. Un très bon moment.

La curiosité du jour est Yngwie Malmsteen avec son nouveau chanteur Tim Owens. En fait le concert où plutôt la démonstration est basé surtout sur les trois premiers disques et la voix d’Owens colle parfaitement sur un titre tel que « I’ll see the light tonight ». Pour le reste , c’est du Yngwie pur jus avec des solos partout …


Le temps de prendre une mousse vite fait et on se retrouve devant pour Saxon.
C’est sous un soleil de plomb et devant une foule compacte que le groupe arrive sur scène.
le concert débute par le désormais incontournable « Atila The Hun » et enchaîne sur « Motorcycle man » devant des fans ravis. Le groupe parait en grande forme, Nibbs est toujours aussi remuant (peut être moins qu’au KobetaSonik Festival, le week-end précédent ). Paul Quinn est également en bonne forme et très souriant alors que Doug Scarratt paraissait fatigué à Bilbao (normal vu l’heure), il en est rien aujourd’hui.
En ce qui concerne Biff : égal à lui même.
En fait on à droit à un concert assez ressemblant à celui du KobetaSonik. Il y a un seul changement dans la setlist : « Dogs of war » est remplacé aujourd’hui par « 20.000 FT »… Biff se permet de chambrer le public allemand en parlant de la finale de la coupe d’Europe du lendemain … que les espagnols avaient de « Muchos Corones, grandes … » Pendant « Crusader », il y a un lâché de ballons géants remplis de confettis. Ce qui distrait le public … moi cela me gonfle un peu 😉 alors je me suis permis d’en éclater deux … Enfin tranquille je peux suivre le concert normalement …
Si vous regardez les photos, vous vous demanderez peut être ce que fout Malmsteen là ?
Ben … il est venu jammé avec le groupe sur un « Denim and Leather » assez démentiel … avec tout plein de solos …
Saxon achève son show par un « And the bands played on » dans une version tout ce qui a de plus classique.
Voilà … le concert est fini et les musiciens saluent la foule sous une grosse ovation. Il n’y aura pas de rappel malgré la demande du public …
Lors de ce festival, on s’est rendu compte que Saxon avait le vent en poupe, pour la mi journée, il n’y avait plus un article de Saxon, plus de casquette, de t-shirt ou de sweet : tout a été vendu …

Ç’est au tour de la tête d’affiche de ce jour : Judas Priest. Pour être franc, j’ai été agréablement surpris de la performance de Robb Halford. Ce soir il ne se contente pas d’être figé au milieu de la scène et se balade régulièrement dans tous les coins … (pas trop vite quand même 🙂 …). Il communique avec la foule, il semble dans un bon jour. Remarque : il était attendu au tournant car en 2002 sur la même estrade le Metal God avait offert un calamiteux spectacle, ne quittant pas des yeux son prompteur et n’ayant pas adressé une seul fois la parole au public. Très bonne surprise de ce point de vue. Après c’est que du classique : Painkiller, Sinner, The Hellion / Electric Eye, Hell Bent for Leather, Devil’s Child, Breaking the Law, en rappel : You’ve Got Another Thing Coming. Je suis enfin réconcilié avec ce groupe ou plutôt avec le Metal God …
Le festival se termine par le traditionnel feu d’artifice, pendant lequel Doro vient chanter « All we are » à cappella sur scène …

Nous retournons au camping sans problème et toujours aussi rapidement pour passer notre dernière nuit à Balingen (enfin pour 2008). L’édition 2008 du BYH est donc un très bon cru et l’organisation toujours aussi nickel. Vraiment un fest à faire au moins une fois dans sa vie …
Nous resterons quelques jours dans la Forêt Noires puis en Alsace avant de regagner notre domicile…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.