Doro + Seven – Pampelune (Sala Totem), le 23/11/2012

Après avoir franchi les Pyrénées par de petites routes de montagne, nous arrivons devant la salle vers 20H15 . Il n’y a pas grand monde qui attend. Clint est déjà arrivé.
Nous patientons gentiment devant la grille… Les portes ouvrirons avec plus d’une demi heure de retard…
Une fois dans la salle, nous prenons un premier verre et direction le stand merchandising bien fourni (t-shirt, sweets, patchs, badges, pins, briquets, drapeaux, bracelets, ceintures, pendentifs, tasse, verres, CDs, DVDs, baguettes, peaux de caisse claire, médiators et j’en passe…
Un fan ultra dépensera plus de 300€…
Je me contenterai d’un t shirt 🙂 . Nous nous rapprochons de la scène car le groupe de première partie ne va pas tarder à commencer. Sur cette tournée, nous avons droit à Seven, jeune groupe qui nous vient de la République Tchèque. Seven propose un heavy assez classique avec de toutes petites touches prog. Le chanteur a une bonne voix et une bonne présence. Le gratteux lui est très bon. On sent qu’il a étudié les cas de Van Halen, Satriani et Paul Gilbert pour le côté technique…
La musique est sympa mais les titres, pour la plupart des mid tempos, se ressemblent tous, d’où une certaine lassitude à la longue. Ce qui est dommage car le groupe excelle sur les rares accélérations. On a eu droit à un instrumentale prétexte aux délires du guitariste qui nous montre toute l ‘étendue de son talent… mais je n’ai pas du tout aimé 🙂  . Dans l’ensemble, cela reste sympa.
La première partie terminée, nous allons au bar nous ravitailler puis attendre Doro.
C’est au tour de Doro de monter sur scène et le concert commence par le classique de Warlock, « I rule The Ruins ». Dés ce premier titre le ton est donné, le public est tout acquis à la cause de la miss. Les espagnols lui mangeraient dans la main… Juste a peine le temps d’annoncer le titre suivant « Burning The Witches », la pression monte, le tempo s’accélère… nous assisterons à une grande soirée de heavy metal. Les chansons s’enchaînent à grande vitesse. Doro a la pêche 🙂  et c’est tout sourire qu’elle se donne à fond. Elle ne tient pas en place et headbangue sans arrêt…
Alors que sur les dates précédentes, la setlist était plutôt équilibrée, pas moins de 10 titres sur 18 joués ce soir sont issus du répertoire de Warlock. On aura droit seulement qu’à deux extraits de son excellent dernier album « Raise Your fist « , ce qui est très dommage… Les seuls moments de répit seront « Fùr Immer » et le solo de batterie, un exercice que je n’affectionne pas particulièrement mais ce soir cela passe plutôt bien… en tout cas rien à voir avec la daube de Kottak…
Les 1H40 que dureront le concert passent très/trop vite… Le show se termine par le furieux « Burn It Up ». Les membres du groupe saluent longuement les fans qui, s’ils ne sont pas nombreux sur cette date, lui sont totalement dévoués. Doro a encore confirmé ce soir qu’elle est la reine du metal, un statut qu’elle n’est pas prête d’abandonner… En plus… une reine qui respecte énormément son public. Nombreux sont ceux qui devraient prendre exemple sur elle. Qui a parlé de monsieur sans loi ?? 🙂
En tout cas, elle peut revenir quand elle veut…

Setlist :

I Rule the Ruins
Burning The Witches
Fight For Rock
Night Of The Warlock
Hellbound
True As Steel
Raise Your Fist
Metal Racer
Earthshaker Rock
Drum Solo
You’re my Family
Für Immer
We Are The Metalheads
Revenge
Breaking The Law
All We Are

Rappel :
Metal Tango
Unholy Love
Burn It Up

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.