Europe – Bilbao (Santana 27), le 28.03.2014

Il est pas loin de 16h00 lorsque qu’Audrey et moi même arrivons à Bayonne où nous avons rendez vous avec Franck64 et ses deux potes (Bruno et Pierre). Nous faisons la connaissance des Palois et prenons la route dans le même véhicule… direction Bilbao. Le trajet se passe sans encombre, nous discutons beaucoup de musique. Bref, le courant passe bien… Il est 18h15 lorsque nous arrivons devant la salle. Nous trouvons une place à une trentaine de mètres de l’entrée. Il y a déjà un peu de monde qui forme une file d’attente. Nous nous restaurons, au programme, sandwich maison avec omelette aux pimientos et ventrèche, viennoiseries et… madeleines pour certains. La Santana 27 se situe dans une grande zone industrielle où il n’y a rien, pas un resto, ni un bar rien… juste les voies ferrées qui passent derrière nous.
Une photo de la beauté du paysage prise sur googlemap :

Une jeune et jolie espagnole se gare juste à côté de nous et commence à parler à Franck… manque de pot, il ne parle pas l’espagnol, elle commence alors en anglais, Franck note qu’elle le parle super bien sans accent hispanique mais re manque de pot, il ne parle pas anglais non plus … Bref 🙂 …
Nous entrons dans la salle et buvons un coup. Nous squattons devant le bar, la première partie a déjà commencé. Space Octopus est le groupe charger d’ouvrir pour Europe. Les poulpes de l’espace est un groupe local qui joue une musique assez particulière et on note que le niveau des musiciens et notamment celui du guitariste/chanteur est assez élevé. Personnellement, je n’accroche pas trop.
Space Octopus se retire sous les applaudissements du public.
Nous profitons qu’il y ait « des mouvements de foule » et oui, les fans vont au bar quand il n’y a personne sur scène 🙂 . Donc nous traversons toute la salle dans le sens de la largeur pour se positionner face à Norum. Il est 21h15 lorsque Europe commence son concert. Le son est nickel d’où nous sommes placés. Joey nous montre sa belle dentition et prend toutes les pauses inimaginables, il ne tient pas en place. Il n’a rien perdu de sa voix. En plus il a appris quelques mots en Basque histoire que le public lui mange dans la main 🙂 … John Norum quant à lui, ne bouge pas beaucoup sur scène, ce n’est pas une nouveauté. Mais techniquement… quel guitariste !! Le bassiste… lui est tout sourire dehors, il à l’air vraiment ravi et son look, sa dégaine sur scène dénote par rapport aux autres membres. Mic est enfumé et comme cela ne suffit pas, il se cache derrière sa longue chevelure et ses lunettes. Et en ce qui concerne Ian Haugland, il prouve encore une fois qu’il est un excellent batteur alliant force et vitesse d’exécution sans être trop bourrin… Les light sont soignés et pour finir, le public est tip top, la gente féminine est plus que bien représentée 🙂 … Bref… tout est parfait. Nous passons un excellent moment.

A la fin du concert, nous retrouvons Franck et ses compagnons. Après avoir bu un dernier coup et manger un morceau, nous rejoignons assez rapidement la voiture car il y a un vent à décorner un bœuf. C’est simple, tout vole à l’extérieur… A mi parcours, nous nous arrêtons dans une station service pour boire un café. La radio passe le « The Struggle Within » des Metallica puis Hells Bells de qui vous savez. Nous reprenons la route jusqu’à Bayonne où nos chemins se séparent.
Excellente soirée et ravi d’avoir enfin fait la connaissance de Franck (sans oublier Pierre et Bruno : très sympa).

Riches to Rags
Firebox
Superstitious
Scream of Anger
Guitar Solo
Girl From Lebanon
No Stone Unturned
New Love in Town
Stormwind
Wasted Time
Demon Head
Carrie
Love Is Not the Enemy
Drum Solo
Let the Good Times Rock
The Beast
Dance the Night Away
Rock the Night

– Rappels:
Prelude
Last Look at Eden
The Final Countdown

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.