Nashville Pussy – Bordeaux (Rock School Barbey), le 26/2/2010

Vomito et moi prenons la route, direction Bordeaux avec une halte à Labouheyre pour récupérer notre ami Toulousain, le seul, l’unique The Fab. Avant d’arriver au Théâtre Barbey où aura lieu le concert de ce soir, nous faisons un petit détour pour rendre visite à la sœur de Vomito qui habite dans le coin. Après un… deux … trois verres nous passons à table, chose qu’initialement n’était pas prévue (enfin il me semble) . Il est quand même 19h30 alors qu’on a encore 30 minutes de trajet à effectuer. Les hostilités débutent à 20h30 selon l’horaire indiqué sur les billets…

Au menu donc du Axoa, un plat typiquement Basque à base de Veau. Fab nous racontera qu’il trouve du Axoa sur Toulouse mais avec du poulet et même au Thon… On lui fera bien comprendre que le vrai Axoa c’est fait avec du veau et pas autre chose 🙂 . Une fois terminé, nous prenons vite la route mais c’était sans  compter sur les caprices du gps qui nous fera faire un grand détour par la rocade. Par miracle nous trouvons une place pour stationner non loin de la salle mais dans la précipitation, les billets et l’appareil photo tombent dans le caniveau… rempli d’urine. Il faut toujours garder un rouleau d’essuie-tout dans la voiture… cela peut servir 🙂 . Arrivé dans la salle, nous buvons un coup et montons vite à l’étage…

Lorsqu’on va voir les Nashville Pussy en concert, on sait à quoi s’attendre..  de la sueur et du rock ‘n’ roll joué à 100 à l’heure. Ce que le groupe fera devant un public bien déchainé. Le concert ne fait pas le plein ce soir mais la salle est tout de même correctement remplie. Les titres s’enchainent sans temps mort. Blaine donne le rythme, c’est lui le boss mais celle qui attire tous les regards, c’est Ruyter. Avec son jeu de scène survolté, elle va atomiser l’assistance. En fait il n’y a que notre ami Fab qui est hypnotisé par Karen Cuda… Il est amoureux 🙂 . C’est vrai qu’elle est mimi mais Vomito (avec son grand sens de la répartie et de l’observation) lui fera remarquer qu’elle a des tatouages d’un gout discutable (comprenez par là : « des tatouages de m*rde » 🙂 ). Pendant tout le concert, il n’y aura qu’une seule pause… lorsque que le groupe s’arrête de jouer pour faire évacuer un type bourré qui fout la m*rde dans le public. Le service d’ordre se chargera de son cas… Vomito (grand fan de Rose Tattoo) est aux anges lorsque le groupe reprend le « Rock’n’Roll Outlaw »… Une très bonne reprise!  Et pour le reste c’est du Nashville Pussy tout craché, pas de surprise, on fonce tête baissée 🙂 . Nous passons donc une excellente soirée….

A la fin du concert nous redescendons au bar pour boire un ou deux verres. Les membres de Nashville Pussy sont aussi là pour une séance de dédicaces.  Après cela nous raccompagnons un pote de Fab rencontré durant le concert. Il habite à Mérignac  (enfin… il parait) . Il nous donne l’adresse qu’on enregistre dans le gps. Et lorsque que nous arrivons à proximité de chez lui, le type ne reconnait pas les ronds points ni la rue dans laquelle il est sensé habité 🙂 . On est bien gentil mais bon… on le laisse sur place… puis rentrons tranquillement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.