Bang Your Head Festival!!! Jour 1 – Balingen, le 13/07/2012

Le résumé du Warm Up se trouve sur cette page.

7h00 pétante, Vomito fait le tour des piaules pour réveiller tout le monde, après une bonne douche, nous descendons au bar pour prendre le petit déjeuner. Un petit déj assez copieux et fort agréable., nous sommes presque les premiers à table… Un allemand arrive et nous souhaite le bonjour : « Morgen ». Nous répondons collégialement « Morgen ». Même pas deux minutes plus tard, un autre Allemand : « Morgen », nous, tous ensemble : « Morgen ». Même pas le temps de tremper le pain dans le café, un troupeau d’allemand débarque : « Morgen », « Morgen », « Morgen », »Morgen », « Morgen »…
Je crois qu’ils sont cinq… Donc nous répondons aussi par cinq « Morgen ». Fab propose qu’il y ait un préposé au « Morgen » du matin mais ce sera une idée sans suite. Pour tout dire, l’hôtel est rempli de metalleux. Nous remontons dans les chambres et le ballet wc/chambres commence. Fab me demande : « As tu de l’imodium ???. Oui pourquoi, tu as un souci ?!?!? 🙂 .
En fait je crois que les beignets de poulet de la veille commencent à faire leur effet…
Nous arrivons à 10h00 au fest, un groupe est déjà sur scène et en prenant le programme, nous nous apercevrons que le premier groupe a déjà terminé son set. Les concerts débutaient à 9h15 du mat’…
Nous achetons nos tickets et prenons nos premières bières…Vanderbuyst monte sur scène. Ayant flashé sur ce trio batave lors des concerts effectués en première partie de Saxon l’année dernière, je me précipite devant la scène. La musique du groupe est à la croisée des chemins entre le hard rock très années 70 (UFO doit être une des principales influences) et celle de la NWOBHM. Le guitariste est toujours aussi remuant ( même en début de matinée 🙂 ). Bref, je passe un excellent moment, il semble que les autres ont aussi apprécié sauf peut être un ?!?!…

Dix minutes plus tard, c’est au tour de Crashdiet d’investir la scène. Ce groupe suédois pratique un glam rock énergique assez influencé par des formations tels que Hanoi Rocks, Mötley Crüe et Skid Row (merci wikipédia 🙂 ). C’était bien sympa après de là à acheter des albums c’est une autre histoire…

Nous allons nous restaurer après ce concert, pas la peine de demander ce qu’on a mangé, je ne sais pas :lol :… je précise que nous n’oublions pas de remplir nos verres entre les concerts et même pendant 🙂 .

Place à Diamond Head, groupe culte de la scène NWOBHM et qui est surtout connu pour être une des principales influences des Metallica. De la formation originale, il ne reste plus que Brian Tatler (guitares) mais il s’est entouré de très bons musiciens et d’un excellent chanteur qui n’éprouve aucune difficulté à succéder à Sean Harris (vocaliste historique qui a quitté le groupe en 2004) ;

Très bon concert et évidemment les titres qui remportent le plus de succès sont « Helpless  » et « Am I Evil ? »…

Le prochain groupe est grec et se nomme Firewind. Un certain Gus G y joue de la guitare…
J’ai trouvé le concert plutôt sympa malgré les dires de Fab qui assassine ce groupe et… « Il parait que: « Ils font de la musique teutonne, c’est un groupe de CFA » 🙂 …

Entre temps Fab, Vomito et Pat ont trouvé un bar Jack Daniel’s et un autre servant des cocktails à base de vodka etc. Du coup, ils laissent tomber la bière…

C’est au tour d’Armored Saint, je fonce droit devant moi pour me retrouver au premier rang enfin plutôt au second, je laisse la barrière à Audrey, Pat n’est pas loin derrière nous… Pour faire bref, Armored Saint a tout pété, le concert de la journée pour moi avec un Jon Bush très en voix et hargneux comme pas possible, il ne tient pas en place. Joey Vera n’est pas en reste, il n’arrête pas d’headbanger et parcourt la scène en long, en large, en travers… bref entre lui et Jon, c’est le concours à qui fera le plus de kilomètres. Le son est très bon mais c’est aussi le cas pour tous les groupes qui passent sur la mainstage… Gros succès auprès du public qui en redemande… Du coup les californiens déborderont sur l’horaire et joueront les prolongations de 5mn… EXCELLENT !!!!

Powerwolf que j’ai déjà vu deux fois sur cette scène ne m’a jamais vraiment marqué les esprits, donc je décide de zapper leur show et de visiter très rapidement les stands merchandising. En fait on bloquera sur un tout petit stand à hamburger. Lorsque nous nous rapprochons de la scène, Kamelot a déjà commencé son set. Je me surprends à suivre le spectacle. Il y a quelques titres sympa mais à la longue, je trouve que cela tourne en rond….

Pour Arch Enemy, je me retrouve devant, pas que je sois vraiment fan… en fait je suis souvent devant 🙂 … c’est la deuxième fois que je les vois. Dès les premières notes, on sent qu’il y a des amateurs. Ce heavy metal avec cette voix qui fait peur n’est pas vraiment ma tasse de bière mais bon… le concert passe assez rapidement ce qui est plutôt bon signe. Arch Enemy remporte un joli petit succès.

Vu qu’on est bien placé, on ne bouge pas d’endroit pour Thin Lizzy. Nous serons rejoins par Fab qui arrive avec un grand sourire…Eh oui, il commence à pleuvoir et un fest sans pluie, selon Fab, ce n’est pas un vrai fest… Il faut dire que le temps était menaçant toute la journée avec quelques gouttes qui tombaient de temps en temps et que malgré cela certains d’entre nous ont de belles couleurs 🙂 . Pour revenir au concert de Thin Lizzy, on a droit à la copie conforme du concert du début d’année moins quelques titres… l’essentiel est là et on ne peut que se réjouir d’entendre les classiques du groupe interprétés de fort belle manière par des musiciens chevronnés et surtout motivés et heureux d’être sur scène. Très beau concert qui figurera dans mon top 3 du festival.

Après çà… Euh comment dire… même Vomito n’a toujours pas compris pourquoi il a acheté les 4 premiers vinyles du groupe qui va suivre…Et comme cet orchestre (oui j’ai osé 🙂 ) est assez culte, il faut quand même voir ce que cela vaut sur scène… Vous voulez savoir ?!?! on a tenu 4 titres… enfin trois, on s’est barrés pendant le quatrième. Venom puisqu’il s’agit de Venom 🙂 est sur scène et fout un boucan du tonnerre. Et comme cela ne suffit pas, cela pétarade de tous les côtés sur scène. Verdict : Après trente années, Cronos a « un peu » appris à maîtriser sa basse, les autres musiciens savent quand même jouer sur leurs instruments même si cela ne s’entend pas forcement 🙂 . Sur les premiers titres, on distingue même un semblant de mélodie mais il faut avoir l’oreille métallique pour cela… C’est clair qu’un fan de Blackmore’s Night ne va rien distinguer…
Et comme il commence sérieusement à pleuvoir, nous nous dirigeons dans la salle où doit jouer The Devil’s Blood d’ici une heure. Audrey, étant un peu claquée, se pause dans un coin. Vomito et moi suivons le concert de Venom d’une oreille et patientons gentiment.

Enfin! l’heure est passée… Une intro retentit, de la musique classique lugubre avec une narratrice qui parle en français de façon très théâtrale. Les musiciens arrivent sur scène et s’alignent et tournent le dos au public. Les lumières sont rouges de chez rouges. Devant la batterie se trouve un présentoir avec pleins de bougies… Bref cela respire la gaîté ce truc 🙂 . Cinq minute plus tard… bin toujours rien, on est toujours avec notre intro, cela commence à me gonflé 🙂 et enfin le concert démarre… Musicalement, The Devil’s Blood propose un bon vieux hard rock 70’s mais la mise en scène laisse vraiment à désirer. Les musiciens restent alignés, les titres s’enchaînent, aucune communication avec le public et la chanteuse qui ne bronche pas à part pour faire mumuse avec ses bougies lorsqu’il y a de longues plages instrumentales. L’éclairage est toujours rouge. A de rares moments cela passe au bleu…. Vomito ne tient pas deux titres et me demande « C’est quoi cette daube infâme ??? « . Il n’attend pas ma réponse et me dit « Je me casse  » 🙂 …
Audrey et moi tenons quatre titres puis quittons la salle. Fab nous retrouvera à la voiture après le concert avec un grand sourire.
Comme la veille, c’est toujours Audrey qui conduit pour le retour…

La suite sur cette page: http://jy-étais.com/bang-your-head-festival-jour-2-balingen-le-14072012/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.