Bang Your Head Festival!!! Jour 2 – Balingen, le 27/06/2009

Le compte rendu de la première journée est sur cette page: http://jy-étais.com/bang-your-head-festival-jour-1-balingen-le-26062009/

Samedi 27 juin.

Après la canicule de la veille, voici la pluie.
Cloven Hoof ouvre le bal et le peu que l’on a pu assister (il pleut des cordes), le groupe est bien sympa avec sa musique typée 80’s. Pendant Laaz Rockit et Powerwolf, nous restons au Metalmarket ..
Sur les conseils avisés de Saintonge, nous assistons au concert de Driver : première claque de la journée ( il y en aura d’autre et de plus en plus fortes). Driver est initialement un groupe formé par Rob Rock (chant) et Roy Z (guitare) dans les années 80. Le groupe ne sort qu’un EP en 1990 avant de splitter. En 2008, Driver se reforme et sort son premier disque « Sons of Thunder » (au 3/4 composé par Roy Z et Rob Rock). La pluie stoppe juste à la fin de ce concert.
Toujours sur les conseils de Saintonge, nous restons devant la scène. En effet, c’est au tour de Warrior, deuxième baffe. Du bon gros heavy metal avec un chanteur totalement possédé. Roy Z (qui fut aussi guitariste de Warrior pendant plusieurs années) rejoint le groupe sur scène pour « Fighting For The Earth » d’anthologie. Énorme! J’avoue, je ne connaissais pas, mais ce concert m’a tellement plu qu’en rentrant à la maison j’ai bataillé ferme pour me procurer les quatre albums du groupe… Mon coup de cœur de ce festival et… de l’année même 🙂 .

Pink Cream 69 remplace Tesla qui a annulé sa venue. Un concert très plaisant, pas de prise de tête.
Je zappe Hardcore Superstar pour ramener les achats au camping et faire une petite pause.
Retour pour Exodus qui met le site sans dessus dessous. Un « Circle Pit » géant est organisé puis pour finir un « Wall of Death » qui achève le public. Bref plus de spectacle dans la foule que sur scène.

Pink Cream 69:

Après cette déferlante, je vide mon verre et je laisse tomber mes collègues pour foncer tout droit vers le premier rang. Je change les batteries de mon appareil. Faut pas déconner là, c’est du sérieux. Résultat, j’ai mitraillé, remué la tête et gueulé comme un malade … Y&T , c’est de la sueur, du rock ‘n’ roll et du respect envers son public. En effet Mike Vanderhule (batterie) a eu un accident et se retrouve avec une atèle sur l’avant bras gauche, ce qui ne l’empêchera pas de se produire en n’utilisant que la main droite (99,9% des autres groupes auraient annulé la date). Superbe performance que le public saluera longuement. On notera aussi un joli moment assez fun lorsque Phil Kennemore pète une corde de sa basse, son tech’ vient sur scène changer la corde alors que Phil continue de jouer sur son instrument. Les deux lascars chopperont un beau fou rire…
P*tain de concert.

setlist :

Open Fire
Lipstick & Leather
Dirty Girl
Don’t Stop Runnin’
Mean Streak
Rescue Me
I’ll Cry For You
Eyes Of A Stranger
Looks Like Trouble
Black Tiger
I Believe In You
Forever

Je reste dans les premiers rangs pour le début de la prestation de WASP puis me dirige vers le bâtiment où a lieu la séance de dédicace de Y&T. Saintonge me retrouve là bas… Après quelques minutes d’attente , nous pouvons échanger quelques mots avec les musiciens et obtenons les autographes… Vraiment sympa comme moment.
Retour au concert de WASP : Blackie bouge moins que lors des tournées précédentes mais l’interprétation des titres reste nickel et le son est énorme…

La tête d’affiche de cette deuxième journée est Blind Guardian, un groupe que j’apprécie sur disque mais qui sur scène ne m’a jamais vraiment convaincu. Ce sera également le cas ce soir. il manque un peu de folie dans le jeu de scène, les musiciens (à part le chanteur qui se promène tranquillement sans trop forcer) sont statique, le show est trop réglé, trop professionnel … Nous battons en retraite avant la fin du concert puis lorsque nous arrivons au camping, la pluie se met à nouveau à tomber. Les pétards ne seront pas suffisamment mouillés pour empêcher le bon déroulement du feu d’artifice qui clôt cette quatorzième édition qui malgré une affiche moins prestigieuse attire toujours autant de monde … Un festival à faire au moins une fois dans sa vie rien que pour l’ambiance et sa convivialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.