Bang Your Head Festival!!! Warm Up – Balingen, le 12/07/2012

Mardi 10 Juillet 2012

Je vais chercher Pat avant de passer chez Vomito qui nous attend de pied ferme. Après un bon café, nous prenons la direction de Toulouse dans mon bolide et roulons à vive allure tout en respectant les limitations de vitesses 🙂 . Nous arrivons en fin d’après midi chez Audrey, elle aussi nous attend de pied ferme. Trois minutes après avoir franchis la porte d’entrée, nous nous retrouvons en terrasse en train de boire l’apéro. J’appelle Fab pour lui dire que nous sommes là. Il me réponds : « J’arrive « .Pendant ce temps, les amateurs de jaune se font plaisir… Moi je reste à la bière. Fab arrive, la bouteille a déjà pris une claque, nous continuons l’apéro puis commandons des pizzas. Faut juste patienter 20 minutes, pas de problème, on à le temps de remplir nos verres au moins deux fois… Lorsque les pizzas arrivent (les meilleurs de Toulouse paraît il), il y en a au moins pour 15 personnes et nous sommes que cinq. Donc forcement pour pousser tout cela il faut boire un peu 🙂 .
Bref, il commence à se faire tard, Fab emporte le reste de sa pizza pour le petit déj et Pat met la sienne au frigo pour le lendemain midi. Le reste ira au congélo…

ps : vous aurez remarqué que je ne parle de l’état de chacun…

Mercredi 11 juillet

Départ 8h00 pétante, nous partons à deux voitures (celle de Fab et la mienne). Vomito accompagne Fab et lui taxera au passage une dizaine de biographies parues chez Camion Blanc… Au bout d’une heure de route, coup de téléphone :  »
Bon, on s’arrête à la prochaine aire de repos pour le café et la clope. Pas de problème, je réponds. Fab a l’air un peu inquiet et doit se dire : « A ce rythme, on arrivera à la fin du festival  » 🙂 . Après cette courte pause, nous reprenons le volant.
Il est environ 13h00 heures lorsque les ventres commencent à crier famine. Nouvelle pause, achat de casse dalle sauf pour Pat qui avait emporté la pizza de la veille et l’avait mise sur la plage arrière de la voiture vers midi, histoire qu’elle se réchauffe ( il n’y a pas de clim dans ma voiture)… et le résultat est apparemment assez réussi, par contre l’odeur de fromage un peu tenace à l’intérieur de la 106, ce n’est pas top 🙂 .
Alors que nous arrivons à proximité de Colmar, Vomito m’appelle pour pour me dire qu’ils étaient déjà arrivés à l’hôtel mais qu’il ne le reconnaissait pas 🙂 . Ils ont entré la bonne adresse sur le gps mais… Je lui réponds ne bouge pas on arrive… Au final, on arrive 5 minutes avant Fab et Vomito à l’hôtel, Ils s’étaient arrêtés 200m avant 🙂 … La honte : se faire battre par une pauvre 106…
Nous déposons les affaires dans nos chambres, faisons une petite pause avant de partir au resto qui se trouve non loin de là. Au menu : Bière, vins de Graves, pavé de bœuf, Entrecôte, gigot d’agneau et… brochette de poulet (je vous laisse deviner qui à pris ceci, il a un petit estomac).
Après nous décidons de retourner à l’hôtel car la journée fut quand même rude. 4H00 du mat’, p*tain d’alarme à incendie, tout l’hôtel est réveillé à cause de 4 morveux qui fument dans une chambre non fumeur. Ils se font virés de l’hôtel, en effet seules deux personnes étaient déclarées pour cette chambre. Fab et Vomito viennent me voir dans ma chambre, je manifeste ma colère par un pet rageur qui fera fuir tous les gens qui traînent devant la porte 🙂 . Voilà ma nuit est foutue, Pat ronfle comme une locomotive et il m’est impossible de me rendormir…

Jeudi 12 juillet.
Départ à 9h00 après le petit déjeuner, nous traversons le Rhin, puis Freiburg et attaquons la montée vers Balingen tout en traversant la forêt noire.. Nous arrivons à l’hôtel et posons nos affaires avant de repartir vers le centre et commencer notre cure de bière. Sans oublier de manger les fameuses glaces du Vivaldi Eiscafe au centre ville.

 

Après quelques tournées, nous nous rapprochons du site pour casser la croûte… Personne ne maîtrisant l’allemand (pourtant c’est mon dixième BYH), la commande se fait au hasard, Pat croyant prendre des frites pour tout le monde se retrouve avec pleins de beignets de poulet ou quelque chose qui y ressemble. Ce n’est pas une grosse réussite. Nous prenons aussi des bières et nous nous retrouvons avec des tickets ?!?!? Je laisserai Fab ou Vomito raconter ce point car je n’ai rien compris à part que si on avait insisté à cette buvette, on aurait eu une cuite à l’œil 🙂 . Après la deuxième bière, on se casse au Volksbankmesse, une salle se trouvant à proximité de la mainstage du fest et pouvant accueillir environ 3000 personnes. Ce soir y a lieu le warm up du BYH, au programme : Majesty, Freedom Call, Bonfire et Jon Oliva’s Pain.
Lorsque nous entrons dans la salle, Majesty a commencé son set. Audrey et moi sommes dans la file d’attente afin d’acheter les tickets pour pourvoir consommer. Donc je ne verrai rien de Majesty. Fredom Call monte sur scène. A vrai dire je ne connais ce groupe de nom. Fab a l’air enthousiaste, il a déjà vu le groupe et connaissait un peu l’affaire. En ce qui me concerne à part deux/trois titres, le reste est quand même assez convenu. Enfin un moment sympathique.

Nous ressortons de la salle pendant Bonfire et restons à discuter dehors.
C’est au tour de Jon Oliva’s Pain de monter sur scène, là j’abandonne tout le monde et me place devant. Étant fan de Savatage, j’attends ce concert car pour quelques date, Mister Oliva fête les 25 ans de la sortie du fameux « Hall Of The Mountain King ». Le concert débute par l’excellentissime « Gutter Ballet » et se terminera par un superbe enchaînement : « Child In Time » (reprise de Deep Purple avec Jon tout seul au piano) et l’émouvant « Believe ». Le concert fut excellent dans l’ensemble avec des musiciens très pro et un bon son. Seul bémol, la voix de Jon qui flanche de temps en temps à partir du milieu du concert mais ce n’est pas catastrophique non plus. Je ressors de la salle ravi mais quelque peu attristé par l ‘état de santé de Jon Oliva qui passa pratiquement tout le concert assis derrière son piano et ne se levant que trop rarement pour chanter au milieu de la scène.
Bref ce fut une bonne entame du Festival. Je ne suis pas sûr que les autres (Fab et Vomito en tête) ont apprécié le spectacle 🙂 ).

 

« Child In Time »+ debut de « Believe »:

« Believe »:

Nous décidons de rentrer à l’hôtel et comme Audrey est restée assez sage, c’est à elle que revient la lourde tâche de nous conduire au dodo…

La suite du festival à cette adresse : http://jy-étais.com/bang-your-head-festival-jour-1-balingen-le-13072012/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.