Saxon / Masterplan – Bergara (Sala Jam), le 24/03/2007

Nous arrivons devant la salle avec plus de deux heures d’avance (pour une fois…). Quelques fans sont déjà présents, les autoradios crachent du Saxon a en faire péter les enceintes.
Comme d’hab’, direction le bar de la salle (on ne change pas d’habitudes à nos âges). Un membre du staff technique s’invite à notre table et une longue discussion commence ( il parle un peu le français : cela aide pour la compréhension). Après quelques mousses et un casse-dalle, nous sortons ellons à la file d’attente et pour le coup il y a du monde.
Une fois dans la salle, un petit tour au stand merchandising puis direction bar avant que le concert de Masterplan ne commence.

Ne connaissant pas bien Masterplan (je n’ai que le premier album), leur concert m’a bien plu. Contrairement au concert de Toulouse, le son est très bon. Tous les instruments sont mis en valeur sauf peut être la basse un poil en retrait, mais bon je chipote. Les musiciens se donnent à cœur joie, devant une salle pratiquement pleine et acquise à leur cause. Un bon moment.
Avant même le début du concert de Saxon, on sent que ce soir sera un grand soir. La salle se remplie de plus en plus pour être finalement pleine comme un œuf. Le moindre cm² est occupé, on se retrouve comme des sardines dans leur boite, il en est de même au balcon et dans les escaliers. Le public scande Saxon, applaudit, hurle comme si l’on était déjà en plein milieu du concert ou au moment des rappels.
Le concert commence par l’intro de « State of Grâce ». Les lumières sont bleutées, il y a un peu de fumée. Puis le groupe débarque sur scène sous un tonnerre d’applaudissements. C’est parti pour plus de 2 heures de concert. Le son est excellent et le jeu de lumières très soigné. Le groupe a l’air ravi d’être là et se donne à fond. Il enchaîne assez rapidement par « Let me feel your power » et « Motorcycle man ». Pas de temps mort. Un merci entre les chansons et c’est tout. Comme si le groupe voulait mettre tout le monde dans sa poche d’entrée…
Suivent les titres « If i was you » et « Strong arm of the law ». Le groupe prend sont rythme de croisière et Biff intervient plus longuement entre les morceaux.
« The great white Buffalo » reste un des grand moment du concert et le public est ravi du retour de ce morceau dans la setlist et le fait savoir. Des objets volent sur la scène : drapeaux, t-shirt et… un slip…Oui oui, un slip. Cela fait rire Biff qui ne peut s’empêcher de renifler le sous vêtement. A la fin de la chanson il demande au public si cela appartient a une fille ou un garçon…
  ur le slip il y a le logo Saxon Crusader. Bref, cela donnera des idées pour le futur merchandising. « To hell and back again » écrase tout sur son passage.
Biff profite de ce morceaux pour nous donner des nouvelles du futur DVD .
« To hell and back again» est aussi le titre de notre nouveau DVD, on ne sait pas quand il va être commercialisé, mais un jour ou l’autre il finira par sortir celui là 🙂 …
« Red star falling » calme un peu le jeu, il faut dire qu’on est à la moitié du concert et il fait une chaleur à crever. Si vous vouliez perdre des kilos, il suffisait d’être au concert… Après un « Requiem » assez joyeux. Le groupe enchaîne quatre morceaux qui mettent le public à genoux : Crusader / Princess of the night / I’ve got to rock / Power and the glory.
C’est l’heure des rappels, le public est a genoux mais en redemande…
A près un « Atila the hun » de bonne facture. Le groupe achève les fans avec les classiques que sont « Wheels of steel », « Denim and leather » et le désormais incontournable « Ashes to ashes ».
Jusqu’à ce que les lumières se rallument, le public reste devant la scène en applaudissant et en scandant le nom de Saxon.
Après le concert il règne un bordel sans nom dans la salle et à l’extérieur, les bars sont inaccessibles.
Nous rentrons chez nous avec l’impression d’avoir assister au meilleur concert de l’année : rien que ça.

Voici la setlist complète :

State Of Grace
Let Me Feel Your Power
Motorcycle Man
If I Was You
Strong Arm Of The Law
The Great White Buffalo
Are We Travellers In Time
To Hell And Back Again
Red Star Falling
(Requiem) We Will Remember
Crusader
Princess Of The Night
I’ve Got To Rock (To Stay Alive)
Power and the glory

Rappel 1

Atilla The Hun
Solo guitare : Doug Scarett
Wheels of Steel

rappel 2

Denim And Leather
Ashes To Ashes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.