Scorpions – Pau (Zénith), le 10.11.2012

Il est environ 18H30 lorsque nous rejoignons Fab et Audrey au bar du Jaï-Alaï qui se trouve juste à côté du zénith. Le temps de boire un coup et de refaire le monde, il n’est pas loin de 20h00 lorsque nous quittons notre table pour aller au concert. Même pas cinq minutes plus tard, nous nous retrouvons avec des verres en main mais cette fois ci dans le hall du zénith… et comme nous n’avons pas assez discuté, nous zapperons complet la première partie assurée pas des canards électriques… Nous nous décidons à entrer dans la fosse alors que le groupe entame son dernier titre. Fab est parti, je ne sais où de son côté. Nom de dieu, je n’ai jamais vu autant de monde dans cette salle, la fosse est pleine comme un œuf… pas grave, on met Vomito et Mégaptère en tête de cortège. Tel un brise-glaces avançant dans la banquise nous nous frayons un chemin dans la foule pour nous retrouver à une douzaine de mètres de la scène du côté de Matthias Jabs…. Enfin positionné, pas de géant devant, la vue est bien dégagé 🙂 . Nous patientons gentiment. On nous avait annoncé une invasion espagnole, ce ne fut pas tout à fait le cas. En fait, ils ont du être coincé à Bayonne où il y avait une manif rassemblant plus de 15000 personnes 🙂 . La sono crache des titres de groupes tels que Kiss, AC/DC ou encore Metallica, que des groupes de seconde zone quoi 🙂 . Puis les lumières s’éteignent, les écrans s’animent avec des images de US Festival 1983, les musiciens entrent en scène en attaquant les premières notes de « Sting In The Tail » . Vomito, avec sa hanche en plastique ne peut que headbanguer frénétiquement, ce qu’il fera avec conviction sur les titres les plus énergiques. Je commence à me défouler mais je me rends compte que je suis bien seul et qu’on me regarde un peu de travers… Bon ben, je vais alors m’adapter à ce public de touristes 🙂 . D’un autre côté, je ne vais pas être emmerdé pour prendre des photos… Que dire de plus que ce qui a déjà était dit sur les prestations du groupe ces derniers temps ?!?!  Pour ma part, j’ai trouvé que le début du concert était très bon. Les six premiers titres sont enchaînés sans temps mort. Les musiciens prennent plaisir et cela se voit. Le public réagit très bien (pour un public de Pau 🙂 )… on sent quand même que Klaus Meine est vocalement fatigué…  Il assure bien le chant mais ne pousse plus sa voix comme il le faisait encore en 2004/2005 ou même 2007 (la dernière fois que j’avais vu le groupe en live). Le son est relativement bon, puissant mais pas trop. En fait, seul la guitare de Schenker était un poil trop en retrait. Et c’est au tour des ballades, très bien exécutées mais trois d’affilée, c’est un peu long même si Kottak bien fracassé, ma foi, vient faire le clown sur l’avancé de la scène… Heureusement que la triplette « Raised On rock / Tease Me Please Me / Hit Betweeen The Eyes  » réveille tout le monde. Puis vient le solo de batterie… et là franchement, je n’ai jamais entendu une daube aussi infâme que ce solo. A la limite j’aurai préféré un slow de plus dans la setlist plutôt que d’assister à cela (c’est dire 🙂 ). Puis vient Blackout suivi de Big City Night. On a pas eu droit au solo de Jabs où si peu ( une dizaine de secondes)… et ce n’est pas plus mal. C’est déjà l’heure des rappels… Après Still Loving You et un Wind Of Change repris par toute la salle, Les Scorpions terminent leur concert avec un Rock You Like A Hurricane bien rentre dedans et à cet instant je me dis quand même qu’il manque un ou deux titres bien péchu dans la setlist pour que ce soit un grand concert.
Voilà après 1H40, ce qui n’est pas énorme pour des concerts d’adieux, tout le monde ressort de la salle. Je rajoute aussi ( et ce n’est que mon avis) : qu’un seul titre de Blackout dans la setlist, c’est un peu léger… On ira boire un dernier coup avant de se séparer…
Pour ma part ce fut un bon concert mais sans plus, en tout cas bien meilleur que celui de Toulouse en 2007.
Enfin… si c’est le dernier concert du groupe que je vois, je préférerai gardé en souvenir ceux de la tournée « Unbreakable » et surtout celui de San Sebastian (2004) où le groupe avait mis le feu au Velodrome Anoeta…

Setlist :

1. Sting in the Tail
2. Make It Real
3. Is There Anybody There?
4. The Zoo
5. Coast to Coast
6. Loving You Sunday Morning
7. The Best Is Yet to Come
8. Send Me an Angel
9. Holiday
10. Raised on Rock
11. Tease Me Please Me
12. Hit Between the Eyes
13. Kottak Attack
14. Blackout
15. Big City Nights
– Rappels:
16. Still Loving You
17. Wind of Change
18. Rock You Like a Hurricane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.